SANTÉ ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES
SOIGNER UNE HUMANITÉ A +2°C

SANTÉ ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES
SOIGNER UNE HUMANITÉ A +2°C

Sélectionner une page

Interview de Laurent Fabius, ancien président de la COP 21

QUESTION 1 : La Croix-Rouge française a pris l’initiative d’organiser la première COP humanitaire, sur la thématique « Santé et changements climatiques ». Quel message voulez-vous adresser aux acteurs humanitaires, premiers acteurs de la prise en charge des conséquences sanitaires et sociales des changements climatiques ?

En prévision de la conférence du mois d’avril à Cannes, je pense que l’important est de souligner à quel point les relations entre climat et santé sont absolument décisives.
On a insisté, à juste raison, sur la gravité du réchauffement climatique mais on n’a pas insisté jusqu’à présent suffisamment sur la gravité des liens entre réchauffement climatique et santé. Or ce sont des centaines de millions de gens qui sont concernés, non pas pour après demain ou demain, mais aujourd’hui par la dégradation du climat. Le grand intérêt de l’initiative de la Croix-Rouge et de la conférence de Cannes, c’est d’insister sur ces aspects liens entre changements climatiques et santé.

 

QUESTION 2 : Quelle place accorder à l’adaptation dans la lutte contre les changements climatiques ?

Alors quand on parle de changements climatiques on distingue l’atténuation et l’adaptation. Qu’est-ce que ça veut dire au-delà des termes techniques ? L’atténuation, c’est les efforts qu’il faut faire pour réduire la hausse de la température. Et là les engagements de la conférence de Paris, la COP 21, en 2015 sont nets : il faut toute une série d’actions pour arriver à ne pas dépasser les 2 degrés voire 1.5 degré d’augmentation de la température en 2100 par rapport à la période industrielle. Mais il y aussi la question de l’adaptation et celle-ci est absolument décisive, on ne va pas pouvoir attendre que les effets sur le climat aient été maitrisés, il faut dès maintenant agir par toute une série de mécanismes, notamment des mécanismes financiers, pour arriver à mieux adapter nos pays à l’évolution climatique. Or je ne parle pas de la finance en l’air, on estime que seulement 0.5% des crédits consacrés par les organisations multilatérales à la santé concernent l’adaptation, c’est beaucoup trop peu.

 

QUESTION 3 : Les effets des changements climatiques sur la santé sont-ils bien connus de tous aujourd’hui ?

Les effets des changements climatiques ne sont probablement pas assez connus. On parle toujours de la fonte des glaciers, de l’élévation du niveau des mers, tout ça est très important, mais il y a deux domaines sur lesquels on n’insiste pas assez, c’est la sécurité et la santé. La sécurité parce que quand on y réfléchit bien, la question climatique, à la fin c’est la question de la paix ou de la guerre. Mais la santé, c’est absolument décisif parce qu’il y des centaines de millions de gens dont la santé est non pas menacée, mais atteinte parce qu’on n’a pas fait assez encore sur le plan de la lutte contre le changement climatique ou de l’adaptation. Donc tout l’intérêt de la conférence de Cannes, c’est de centrer la réflexion, la proposition d’action sur les liens entre changements climatiques et santé. Et je pense que cette initiative est vraiment très importante.

Cette actualité est en lien avec une des 12 thématiques de la conférence mondiale sur le la santé et les changements climatiques.

LA NEWSLETTER DE LA CONFÉRENCE MONDIALE

Protection de vos données*