SANTÉ ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES
SOIGNER UNE HUMANITÉ A +2°C

SANTÉ ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES
SOIGNER UNE HUMANITÉ A +2°C

Sélectionner une page

Lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition

Les changements climatiques exacerbent les risques de faim et de dénutrition. Si rien n’est fait, les progrès réalisés en matière de santé au cours des 50 dernières années pourraient être annulés d’ici 2050.

Les sécheresses, les inondations et les tempêtes provoquent une baisse des rendements agricoles susceptible d’accroître la volatilité des prix des produits de base et de rendre encore plus difficile l’accès des populations à la nourriture. Les changements climatiques amplifient donc les menaces qui pèsent déjà sur les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire.

Selon la FAO, 83% des pertes économiques induites par la sécheresse, soit environ 29 milliards de dollars, ont touché directement le secteur agricole entre 2005 et 2015. Par ailleurs, la variabilité climatique expliquerait 60% des changements dans les rendements du maïs, du blé, du riz et du soja.

Le changement climatique affecte également l’état nutritionnel avec ses multiples effets sur la sécurité alimentaire, les maladies, la qualité de l’eau, l’assainissement, les moyens de subsistance et la santé. Le nombre de personnes sous-alimentées ou souffrant d’un manque chronique de nourriture était d’environ 821 millions en 2017. La dénutrition contribue à toute une série de maladies (pneumonie, diarrhée, paludisme, etc.) et est à l’origine de 35 % de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans. En outre, la dénutrition fœtale et infantile augmenterait le risque d’obésité chez les adultes.

de personnes sous-alimentées

de pertes économiques induites par la sécheresse entre 2005 et 2015

%

des décès d'enfants de - de 5 ans sont liés à la dénutrition

LA NEWSLETTER DE LA CONFÉRENCE MONDIALE

Protection de vos données*