SANTÉ ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES
SOIGNER UNE HUMANITÉ A +2°C

SANTÉ ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES
SOIGNER UNE HUMANITÉ A +2°C

Sélectionner une page

Réduire les risques sanitaires liés aux catastrophes

Les effets des changements climatiques et des catastrophes d’origine climatique (p. ex. inondations et glissements de terrain provoqués par les pluies, sécheresse, tempêtes violentes) revêtent une importance croissante à l’échelle mondiale, entraînant une augmentation des taux de mortalité et de morbidité.

Selon le dernier rapport de l’Office des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNISDR) et du Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes (CRED), les catastrophes naturelles ont affecté 61,7 millions de personnes et fait 10.733 décès dans le monde en 2018. Les inondations ont constitué à nouveau les perturbations aux conséquences sur le plus grand nombre de personnes. Au total, 35,4 millions de personnes y ont été confrontées, dont 23 millions au Kerala, en Inde. Les intempéries ont également causé plus de 2.800 décès, dont plus de 500 en Inde, 220 au Japon, 199 au Nigéria et 151 en Corée du Nord. En outre, le rapport souligne que 9,3 millions de personnes ont fait face à une sécheresse. Parmi les pays les plus touchés, le rapport cite le Kenya (3 millions), l’Afghanistan (2,2 millions) et l’Amérique centrale (2,5 millions), notamment dans « des foyers de migration comme au Guatemala, au Honduras, au Salvador et au Nicaragua ».

Les impacts directs sur la santé comprennent les décès, les blessures, les maladies, les répercussions sur la santé mentale et d’autres problèmes de santé comme l’exposition à des substances toxiques qui peuvent être directement liés aux catastrophes naturelles.

Les impacts indirects des catastrophes sur la santé peuvent résulter de besoins de soins de santé primaires non satisfaits après une catastrophe en raison de l’évolution de la demande de soins de santé et de la capacité réduite du système de santé à répondre à ces besoins et aux besoins de santé de base.

Les catastrophes induites par le climat et les changements climatiques affectent également les services de santé publics et primaires. Le fonctionnement des services de santé est perturbé en raison de dommages causés à l’infrastructure et de facteurs non structurels, y compris l’équipement et les fournitures médicales, et de facteurs liés au fonctionnement d’aspects vitaux du système de santé, tels que la perte de dossiers médicaux, la perte ou le décès de personnel de santé général et spécialisé, etc.

Dans ce contexte, il est essentiel de renforcer la participation de la santé à la réduction des risques de catastrophe et à l’adaptation aux changements climatiques.

LES INTERVENANTS

Virginia Murray

Consultante en Réduction des Risques de Catastrophes, Public Health England

Mihir BHATT

Fondateur et Directeur, All India Disaster Mitigation Institute

Fernando Briones

Université du Colorado à Boulder, Membre du Comité Scientifique Consultatif pour la Coordination Nationale de la Protection Civile de Mexico

JC Gaillard

Professeur associé , Université d’Auckland

Thierry Fauveaux

Directeur Territorial Antilles , Croix-Rouge française

Nancy Claxton

Responsable de la promotion de la santé au service de santé communautaire et urgence , FICR

Omar Abou-Samra

Directeur des programmes de préparation , GDPC

de personnes affectées par les catastrophes naturelles en 2018

décès dans le monde en 2018 causés par les catastrophes naturelles

de personnes confrontées à des inondations sur 2018

LA NEWSLETTER DE LA CONFÉRENCE MONDIALE

Protection de vos données*